Les briques

–          Sa fabrication sur place : 

–          Arroser la terre, y ajouter la paille (brins de 3 cm de long) progressivement.

–          Malaxer en piétinant afin de rendre le mélange bien homogène. La boue épaisse ne doit donc pas trop être mouillée car elle doit avoir du corps et de la tenue.

–          Humidifier les bords du moule (surtout s’il accroche), puis le poser sur un fond (plaque de bois…).

–           

–          Avec les deux mains, décoller en tirant et roulant vers soi, une boule de boue.

–           

–          La déposer dans le moule, égaliser. Pour les soigneux, possibilité de tirer une règle (cette face sera cachée dans le mortier de terre).

–           

 

–          Démouler aussitôt

–          Laisser sécher sans exposition à un soleil trop mordant.

–          Ou encore, cuisson via le bois … mais ils n’ont plus de bois !

 

–          Le scellement de ces briques en terre crue se fait avec un mortier, à la chaux ou à la terre

                   

–          La fabrication des briques nécessite la présence d’un expert qui sait la travailler… car il faut fabriquer des briques bien équerrées ! Cependant il n’y a plus de bois de cuisson, mais les fours solaires pourraient prendre la relève.      Il existe de la bonne argile à Binza, au Makini (crata), à Kimaganga et du côté de Ngidinga.

 

Les briques à DOBE (qui s’emboîtent l’une dans l’autre un peu à l’image des « duplos » que chacun connaît) permet la réduction de l’utilisation de ciment. Elles doivent être faite avec de l’argile pure. Il faut coupler un convertisseur pour l’électricité ! … ou créer un four solaire … Comme à Montlouis